France – Italie Boys : une nouvelle victoire française

France – Italie Boys : une nouvelle victoire française

Mathieu Santerre et Laurent Gautier avaient beaucoup insisté, à la veille de rencontrer les Italiens, sur l’importance de cette confrontation dans la perspective du prochain championnat d’Europe par équipes au mois de juillet en Espagne.L’entraîneur et le capitaine de cette sélection tricolore ont été satisfaits du résultat mais, également de la manière : «Les garçons ont très bien démarré en étant assez rapidement « up », déclare Laurent Gautier. Ils ont imprimé un bon tempo et heureusement que nous avions pris un peu d’avance car les Italiens sont revenus sur le retour. Tous ont joué le jeu à fond pour gagner ce match. Nous sommes donc très contents et fiers de ce victoire.»Dans ces parties à quatre, Mathieu Santerre et Laurent Gautier avaient décidé de faire jouer un cadre de l’équipe et un « bleu » : «Nous leur avions demandé de beaucoup communiquer et tout a très bien fonctionné, indique le responsable du Pôle France Boys. Ils se sont encouragés.»  Jean Bekirian ne s’est pas laissé impressionner par le meilleur Italien qu’il a battu (1 up) grâce à deux birdies sur les deux derniers trous. Opposé au meilleur Italien (Massimiliano Campigli), Jean Bekirian a réussi une belle performance en s’imposant 1 up. Le champion de France benjamins était pourtant mené (2 down) après seize trous mais, il a aligné deux birdies consécutifs (17 et 18) pour arracher un point de plus pour l’équipe : «Il ne s’est pas laissé impressionné, précise Mathieu Santerre. Il a fait preuve d’une grande combativité. Neuf des dix simples étaient « up » à l’issue de l’aller. Nous étions donc très sereins. Mais, par la suite, c’est devenu un peu plus compliqué. Il ne fallait pas s’endormir car les Italiens jouent bien au golf et ils pouvaient encore l’emporter.»Dans trois mois à La Manga, l’équipe de France Boys ne comprendra que six joueurs et pas dix : «Après la rencontre, nous leur avons dit que tous ceux ayant participé à ce France – Italie auront contribué à décrocher une médaille en Espagne et pourront en revendiquer un petit bout», poursuit l’entraîneur national.Les Français vont tenter la passe de troisLes soixante Français (soit la moitié du champ) engagés dans les Internationaux de France U18, doté du trophée Michel Carlhian, ont un très beau challenge à relever, à partir de demain sur le parcours de Granville.Après les victoires d’Alexandre Petit en 2015 à Barbaroux et de Guillaume Fanonnel l’an dernier à Omaha Beach, ils doivent tout mettre en œuvre pour conserver le trophée en France.En 2016, trois Français (Guillaume Fanonnel, Thibault Santigny et Andoni Etchenique, deuxième de la qualification à égalité avec Clément Charmasson) avaient atteint les demi-finales et, en finale, le Lyonnais avait battu le Parisien. Depuis l’été dernier, tous les trois défendent les couleurs de l’université de Louisiana Monroe. Andoni Etchenique et Thibault Santigny se sont classés, hier, dans le top 10 du Gary Koch Invitational en Caroline du Nord.L’édition 2016 des Internationaux de France U18 avait été dominée par les Français puisque Hugo Riboud avait gagné (3&2) la consolante aux dépens de Tom Guéant.On ne demande qu’à revivre une telle performance d’ensemble à Granville.Les résultats des matchesPier Francesco De Col bat Théo Berger 3&2, Jean Bekirian bat Massimiliano Campigli 1 up, Pierre Pineau bat Andrea Romano 6&4, Nicolas Muller bat Leonardo Novella 5&4, Gregorio Alibrandi bat Thomas Boulanger 1 up, Gabriel Naveau et Riccardo Leo AS, Clément Charmasson bat Jacopo Albertoni 5&3, Julien Paltrinieri bat Andrea Milazzo 3&1, Dimitri Mary bat Edoardo Schiavella 1 up, Paul Margolis et Giovanni Manzoni AS.

Lire la suite

Les commentaires sont clos.