TaylorMade-Adidas Golf Junior : Adrien Pendaries en forme

TaylorMade-Adidas Golf Junior : Adrien Pendaries en forme

Depuis la fin du mois de janvier, Adrien Pendaries a retrouvé le practice et le parcours de St Nom sur lequel il a multiplié les parties d’entraînement avec son père et des pros comme Victor Riu, Robin Sciot-Siegrist et Philippe Lima.«J’ai travaillé dur et tout va bien désormais, déclare-t-il. J’ai bien récupéré et je ne ressens plus aucune douleur au poignet. Le kyste s’est résorbé. C’est un gros soulagement. Je continue à effectuer un gros travail de prévention. J’effectue des mouvements d’étirement et je le glace après mes séances.»Parti dimanche en Floride, il a séjourné chez ses grand-parents maternels avant de rendre visite à son coach, Martin Hall, mercredi matin, à l’Ibis Country Club : «Ça s’est très bien passé, indique-t-il. Nous avons poursuivi le travail entamé il y a quelques semaines. Il m’a encouragé à accomplir mes exercices. Nous sommes très contents des progrès réalisés depuis que nous travaillons ensemble. Il m’a dit qu’il pensait que je n’avais jamais aussi bien swingué et qu’il ne m’avait jamais vu dans d’aussi bonnes conditions physiques et mentales. Je suis donc très satisfait de son constat. Il m’a également donné quelques informations sur le parcours de l’Innisbrook Golf Club qu’il connaît bien comme l’avait fait Marc Farry avec lequel j’en avais parlé. J’aborde ce tournoi en confiance car je sais que j’ai le jeu pour le gagner.»Le 116e joueur mondial (et meilleur Français) a découvert le golf de Palm Harbor, hier, au cours de son unique reconnaissance : «Elle s’est bien déroulée, ajoute-t-il. Le parcours est assez difficile. Il accueille un tournoi du PGA Tour. Je m’attendais à un bon test de golf, ça le sera. Ce parcours privilégie énormément le long jeu. Il est très étroit du tee au green et les drives sont délicats. Les par 5 sont compliqués à toucher en deux car les fairways ne sont pas larges. Les par 3 mesurent tous plus de 200 yards. Les greens ne sont pas très pentus et ils roulent correctement. Ils ne sont pas difficiles à lire. Nous devrions pouvoir rentrer pas mal de putts. Mon jeu est bien en place. Cette semaine, je vais m’appliquer à contrôler tout ce que je peux et prendre les bonnes décisions. Je devrais rester le plus patient possible et bien respecter mon plan de jeu.»Adrien Pendaries disputera son premier tournoi depuis l’Orange Bowl et il enchaînera sur le Sage Valley Invitational, la semaine prochaine en Géorgie, en compagnie d’Edgar Catherine.

Lire la suite

Les commentaires sont clos.